Destinations - CHAMPASAK * PAKSE

Champasak est une province située au sud-ouest du Laos, près de la frontière de la Thaïlande et du Cambodge. Elle est bordée par la province Salavan au nord, la province de Sekong au nord-est, la province Attapeu à l'Est, le Cambodge au sud, et la Thaïlande à l'ouest. Le Mékong sert de frontière avec la Thaïlande et constitue le site Si Phan Don (Quatre mille îles) dans le sud de la province, à proximité de la frontière avec le Cambodge.
 
Superficie: 15 415 km2
Population: 607 333 habitants, se composant principalement de Lao, mais aussi des groupes ethniques Chieng, Inthi, Kaseng, Katang, Kate, Katu, Kien Lavai, Laven, Nge, Nyaheun, Oung, Salao, Suay, Tahang et Tahoy.
Topographie: La topographie est constituée de basses collines, plaines, rivières et cours d'eau saisonniers.
Organisation administrative: 10 districts
Climat: Champasak est influencé par le climat tropical de mousson. La pluie dure de Mai à Octobre; par contre le climat est sec et frais de Novembre à Février, chaud et sec en Mars et Avril. Habituellement, la mousson se produit simultanément à travers le pays. Il y a même un écart dans la quantité de précipitations dans les différentes régions. La précipitation annuelle la plus élevée - 3700 mm- a été notée sur le Plateau Bolaven.
 
SITES D'INTÉRÊT
 
Champasak a joué un rôle primordial dans l'histoire de Siam et du Laos, avec de fréquentes batailles ayant lieu dans et autour de Champasak. Son riche patrimoine culturel comprend des ruines de temples anciens et l'architecture coloniale française. Champasak a quelques 20 wats (temples), tels que Wat Phou, Wat Luang et Wat Tham Fai. Les dauphins d'eau douce et de nombreuses cascades sont des attractions touristiques de la province.
Pakse est la capitale de la province Champasak, fondée par les colons français en 1905. Le royaume a été détruit en 1946 après que le Royaume de Lao a été créé. Pakse est situé à l'embouchure de la rivière  Xedong et du Mékong. Le terme Pakse signifie  “l'embouchure de la rivière Se”. Cette ville compte 70 000 personnes et l'aéroport international de Pakse sert de lien au Plateau Bolaven. La construction de cet aéroport a été achevée en Novembre 2009, et dessert les destinations Siem Reap, Vientiane et Bangkok. La distance entre Vientiane et Paksé est de 610 kilomètres par la route 13 au sud en passant par les provinces de Borikhamxay, Khammouane, Savannakhet et Saravane.
 
  
                                    Aéroport de Paksé                      Rues dans le centre de Paksé             Rue en face de marché principal
 
4000 îles. Connu aussi sous le nom "Si Phan Don", le groupe de quatre mille petites îles sont dispersées à travers le Mékong. Les îles du sud, Don DHET et Don KHONG, sont les deux plus visitées; la majorité des îles restent à l’état sauvage et inhabité, en grande partie en raison de leur taille minuscule. Les deux îles sont situées près de la frontière cambodgienne et servent de lien vital entre Saigon (Vietnam) et le Laos à l'époque coloniale française quand un chemin de fer a été construit pour relier les deux pays.
Don DHET comporte quelques bars et restaurants, Don KHONG est la plus grande et la plus facile à atteindre et comporte avec un peu plus de visiteurs. Les eaux entourant les îles abritent les rares dauphins de l'Irrawaddy et offrent beaucoup de poissons pour les villageois locaux. Les îles sont plus visitées de Novembre à Janvier. Mars à Mai ont un temps sec très chaud, tandis que les pluies de mousson tombent en abondance et inondent les petites routes de Juin à Octobre.
Les villageois produisent eux-mêmes des produits locaux, dont le riz, noix de coco, la canne à sucre et des légumes, des vêtements et des textiles fabriqués par leurs propres techniques de tissage. Les îles sont un endroit idéal pour découvrir une nouvelle facette très rurale du Laos, riche en tradition et culture avec de vieux bâtiments, des sentiers pédestres et de nombreux endroits pour dormir et manger.
 
  
Activités à l'île de Don Khong
 
Ban Khone. Le village de Ban Khone est situé sur l'île de Don Khon (à ne pas confondre avec Don Khong la grande île appelée aussi l'île de Khong). Ce village bien connu des pêcheurs de Ban Khone est également célèbre pour sa production de noix de coco, bambou et kapok (coton). Les villageois font leur propre encens de bois aromatique local pour les jours de culte. Plusieurs villas coloniales françaises existent encore dans le village. Les français ont même construit un court chemin de fer pour relier Ban Khone à une autre île appelée Don Det pour transporter des produits et même des bateaux entiers avec leurs cargaisons au-delà des rapides où ils pourraient ensuite remonter le Mékong jusqu’à Vientiane. Les trains ont cessé de fonctionner en 1945, quand les Japonais ont démoli la ligne de chemin de fer. Toutefois, le pont et les quais gardent encore un aspect impressionnant. Un temple de style Lao appelé Wat Khon Tai est construit sur un site khmer et siamois avec un linga sur un piédestal à côté du temple. À l'extrémité ouest du village de Ban Khone est un groupe de rapides appelés Tat Somphamit (ou chutes Liphi). Les dauphins de la rivière d'Irrawaddy peuvent être vus au sud du village tôt le matin ou en fin d'après-midi, de Décembre à Mai.
 
 
 
Les cascades Liphi, (officiellement connues sous le nom Taat Somphamit), sont situées à environ 15km au sud de Muang Khong. À 1 km du village de Ban Khon, les chutes Liphi se jettent sur les rochers déchiquetés. Les chutes ont seulement une hauteur de quelques mètres, mais leur volume et la puissance sont impressionnants. Une deuxième série de chutes se situent à 500 mètres en aval. Les pêcheurs utilisent des pièges et des filets pour attraper des poissons dans les basins d’eau à la base des chutes. Une attraction unique sont les dauphins d'Irrawaddy, considérés comme sacrés par les Laotiens. Le centre pour la protection et la conservation des dauphins d'eau douce se trouve à la frontière du Laos et du Cambodge. Les dauphins d'eau douce, appelés "Pla kha" en langage lao, vivent seulement dans cette partie du Mékong. Ils n’ont pas peur des gens et peuvent s’approcher auprès des gens. Les touristes peuvent observer les dauphins d'eau douce en voie de disparition en affrétant des bateaux de Ban Khon ou Ban Veunkham (situé à l'extrémité sud des îles).
 
 
 
Les chutes de Khone Phapheng, véritable joyau de la province de Champasak, sont situées à l'est de Don Khong sur le Mékong. Plus en aval, les cascades du Mékong traversent un large monticule de rochers qui descend en courbe et créent des arc en ciel de couleur quand les rayons de soleil brillent sur les rochers. Les chutes sont surnommées le Niagara de l'Asie, avec une cascade de plus de 20 kilomètres de largeur, et considéré comme un bassin de poissons.
 
 
Plateau Bolaven. Le plateau Bolaven est une plaine très fertile au nord de Pakse, propice pour la plantation du café et du durian. Le durian est cueilli de mai à Juillet. La ville la plus importante sur le plateau est Paksong. Le Sud du Laos est l’aire d’habitat d’un certain nombre de tribus qui descendent des premiers autochtones de l'Asie du Sud-Est. Ces tribus sont moins nombreuses que les Hmong, Karen ou Akha, et la plupart sont à un bas niveau de civilisation. Pourtant ils étaient présents en Asie du Sud-Est beaucoup plus tôt que les Vietnamiens ou les Thaïlandais (émigrants en provenance d'Asie centrale), et plus tôt que d’autres tribus. Les groupes indigènes et leurs ancêtres appartiennent au groupe proto-malais, plus lié à des Malais que des Thaïlandais, Vietnamiens et Chinois. Jusqu’à environ 800, avant le soulèvement d'Angkor, les javanais (Indonésie) et les royaumes malais gouvernaient l Asie du Sud-Est.
Sur le plateau Bolaven, il y a de belles cascades comme Pa suam et Tad Fane.
Les cascades Tad Fane, situées sur le bord de la zone de protection nationale Dong Houa Sao peuvent être vues du resort Tad Fane. Les randonnées pédestres peuvent également être organisées à partir de la station. 
Le Tad Fane Resort surplombe les cascades se jetant dans une gorge profonde de 200 mètres. Au-delà des cascades s’étend la jungle étendue de Dong Hua Sao, l'une des 18 zones de conservation nationale pour la biodiversité du pays. Ouvert depuis 2000, Tad Fane est l'un des pionniers des stations de la nature du Laos. Grâce à son emplacement à une altitude de 1100 mètres et entouré de forêts, les températures sont beaucoup plus basses qu'ailleurs au Laos. Même dans la période la plus chaude de l'année, Mars et Avril, les températures dans la journée ne dépassent pas plus de 27oC.
 
 
Cascade Pa suam. Cette chute d'eau, située sur le plateau Bolaven, est un endroit idéal pour passer une après-midi ou une nuit. Le Resort Uttayan Bachieng surplombe la cascade et propose une large gamme d'options d'hébergement, des bungalows uniques de type arbre-maison au logement chez l'habitant dans un village de l’ethnie Lave.
 
 
Le temple Wat Phou est situé sur le flanc de la montagne Phou Kao, à 6 kilomètres du district Champasak et à environ 45 kilomètres du sud de Pakse, le long du Mékong. C’est un site historique et culturel important et a été reconnu par l'UNESCO comme un site du patrimoine mondial le 14 Décembre 2001.
Le complexe du temple de Wat Phou existait dès le 7ème siècle après JC, mais sa forme actuelle date principalement des 11e et 12e siècles. De tous les temples khmers, Wat Phou est considéré comme l'un des plus beaux en raison de son cadre. Le complexe du temple mesure 1400 mètres d’Est en Ouest en bas de la montagne Phou Pasak. Il a été construit au cours de plusieurs siècles, à partir du 7ème siècle. Les souverains khmers ont continué à maintenir le temple jusqu’au 14ème siècle, même après avoir déplacé la capitale de la région de Champasak à Angkor. La plupart des restes de Wat Phou datent du 11ème siècle. Le temple est construit sur six niveaux ou terrasses, relié par des marches et une allée centrale. La plupart de la construction est artificielle, mais le niveau le plus élevé est une terrasse naturelle où une source coule de la montagne. Les structures restantes comprennent le quadrilatères de digues, galerie Nandin, petits pavillons, tours de brique, escaliers et le sanctuaire principal dédié à Shiva. A l'intérieur, à l’emplacement de la statue de Bouddha était un linga de Shiva. Converti de l'hindouisme au bouddhisme dans le 13ème siècle, le Wat Phou joue encore un rôle important dans la vie religieuse locale actuelle. Dans la nuit de la pleine lune du troisième mois lunaire, les résidents Champasak organisent leur festival Wat Phou, incluant  de nombreuses activités telles que la course d'éléphant, les combats de buffle et de coqs et aussi des performances musicales.
 
 
 
Ban Khiet Ngong est un exemple de développement touristique en association avec les habitants,
entrepris par le gouvernement Lao de façon à apporter un revenu aux régions de plus en plus éloignées du Laos sans impact négatif sur les moyens de vie traditionnelle des habitants. 
En entrant dans le village, les visiteurs peuvent voir la plate-forme d'éléphant à gauche, permettant aux grandes bêtes de monter et descendre. Une visite au village est recommandée, non seulement pour la beauté du paysage et la nouveauté des randonnées d'éléphants, mais aussi pour soutenir l'avenir de ce village.
 
  
 
Ban Khiet Ngong fait partie de la zone de protection nationale Xe Pian, avec 24 000 km2 s’étendant à travers les provinces Champasak et Attapeu jusqu’à la frontière du Cambodge. La région est l’habitat des oiseaux de proie, des grands mammifères comme l'ours noir asiatique et le gibbon à  joues jaunes et des groupes ethniques Brow, Ta Ong. 
La route qui mène à Ban Khiet Ngong est aussi le début de la piste rugueuse conduisant à Attapeu.

Circuits suggérés

Destinations de la saison

Type de voyage

Voir plus

Les plus choisies

Voir plus
Back To Top